La route des belvédères


ROUTE DES BELVÉDÈRES

 PLANIFICATION ET ANALYSE

 

Citation nationale - Catégorie nouvelles directions

PRIX D'EXCELLENCE de l'Association des architectes paysagistes du Canada, 2012

 

 

Nom du client  Corporation de développement économique Matapédia-Les Plateaux

Conception

Plania:
André Moreau, architecte paysagiste chargé de projet et idéateur
Cédric Proulx, architecte paysagiste concepteur
Oliya Girard, architecte paysagiste graphisme
Gaetan Laurin et Jacques Rousseau, architectes ayant contribué à la conception

Autres professionnels Zins Beauchesne & associés: Études économiques et planification récréotouristique
Dessau: Ingénierie
Localisation  Matapédia-Les Plateaux
Année de conception 

2011-2012


 

résumé

 

 

Le projet Route des Belvédères se distingue par une approche résolument contemporaine à la création d’un pôle d’attraction récréotouristique régional d’envergure. Les belvédères ainsi que les thématiques qui sont intégrées présentent une destination unique et un moment fort dans le parcours de la Gaspésie. Les propositions sont soutenues par une analyse de faisabilité économique validant ce projet comme levier de développement stratégique pour la communauté.  

 

Le projet Route des Belvédères prend sa force dans le caractère multidisciplinaire de la réflexion qui a conduit à la création d’un axe récréotouristique d’envergure dans la région de Matapédia Les-Plateaux, au Québec. Il s’agit d’un parcours d’environ cinquante kilomètres serti de quatre belvédères uniques pour voir les paysages et être vus dans le paysage. La démarche conceptuelle comprend une analyse du milieu et de l’offre touristique en présence, une étude de marché validant l’intérêt du projet, une recherche des expériences et projets comparables ici et à l’étranger, le développement d’une stratégie de dévoilement des paysages, l’intégration de thématiques culturelles issues du milieu (pêche au saumon, milieu villageois, exploitation forestière et milieu agricole), la création de quatre objets/belvédères distinctifs et la validation économique du projet, incluant l’analyse des retombées prévisibles. À terme, la Route des Belvédères contribuerait à la relance économique et à la vitalité d’une région rurale en quête de perspectives d’avenir.
Belvédère Intercepteur (Matapédia)
  
Belvédère Coup de Foudre (Saint-Alexis-de-Matapédia)
 
Belvédère Cœur des Plateaux (Saint-André-de-Restigouche)
 
Belvédère Petite Cross Point (L'Ascension-de-Patapédia)
 

Les architectes paysagistes de la firme Plania ont conduit l’ensemble de la démarche du projet avec la collaboration de spécialistes en économie et développement stratégique de même qu’en ingénierie. L’architecture de paysage est la discipline qui a tenu les rôles suivants : charge de projet, idéation, conception des belvédères, développement des thématiques, inventaire du milieu, analyse de l’offre récréotouristque existante, rédaction des textes, production du contenu graphique et présentation des propositions auprès du comité régional. Les experts de Zins Beauchesne et associés (sous-traitant) ont collaboré aux études de marché et de faisabilité économique. Les ingénieurs de Dessau ont contribué à la validation des aspects structuraux et à l’estimation du coût des belvédères.

Ce projet et l’offre récréotouristique qu’il propose détient un rôle capital dans le développement de la région et des cinq municipalités qui la composent. En effet, la Route des Belvédères s’inscrit dans un parcours touristique enviable, le tour de la Gaspésie, et profite de ce positionnement pour créer un attrait unique qui saura retenir la clientèle de passage et créer une véritable destination en soi. Cette condition prend toute sa mesure dans un contexte où la dévitalisation rurale ambiante et le fléchissement généralisé de l’économie, en raison de nouveaux paradigmes sociaux et industriels, laisse voir le développement touristique comme un apport régional stratégique dans le maintien d’un milieu de vie authentique.

L’unicité du projet repose enfin sur le développement des quatre belvédères qui, chacun à sa façon, suggère de prime abord un certain confinement des vues pour ensuite dévoiler les paysages de façon saisissante. Un effet amplificateur jugé essentiel à l’expérience de l’observateur. Les belvédères sont parfois au sol, accrochés au talus de la rivière Restigouche, sur des parois de roche ou bien amènent le visiteur en haut d’une tour afin de saisir l’ampleur des perspectives champêtres et des horizons lointains. La composition de chacun se distingue par le gabarit, l’implantation, la forme et la matérialité, toutes des composantes qui s’inspirent du paysage local et de la thématique d’interprétation à caractère culturelle.  Par ces dispositifs singuliers les belvédères marquent le lieu et le dévoilent tout à la fois.