Nouvelles

28 octobre 2020
Le 1er Rendez-vous virtuel attire plus de 100 participants

Plus d’une centaine de professionnels du secteur de l’aménagement ont participé le 27 octobre 2020 au 1er Rendez-vous virtuel de l’AAPQ sur le thème : « Quel avenir pour le réseau des grands parcs montréalais ». Pour l’occasion, l’AAPQ avait convié monsieur Robert Beaudry, membre du comité exécutif de la Ville de Montréal, à nous entretenir de la vision de Montréal en regard aux perspectives d’avenir pour les parcs montréalais. La vision de Montréal se déclinera autour de 4 axes : Ville Verte, Ville Bleue, Ville Active et Ville Sommet ! La conférence nous a aussi permis d’apprendre que l’augmentation de l’achalandage des parcs montréalais a crû de plus de 60 % depuis le début de la pandémie, ce qui a généré une forte pression sur le Réseau.
 

27 octobre 2020
Gratuité pour les élèves en architecture de paysage

Notre association fait un pas de plus pour accueillir la relève en architecture de paysage en instaurant la gratuitĂ© pour la catĂ©gorie adhĂ©rent-Ă©tudiant au sein de l’AAPQ. En effet, dorĂ©navant tout Ă©tudiant qui fera la preuve de son inscription Ă  un programme universitaire en architecture de paysage pourra se prĂ©valoir de ce privilège. Ainsi, les Ă©tudiants pourront ĂŞtre informĂ©s de l’état et des perspectives d’avenir de leur futur secteur professionnel et contribuer au dĂ©veloppement de la discipline. Pour devenir un adhĂ©rent-Ă©tudiant Ă  l’AAPQ, le formulaire d’adhĂ©sion doit ĂŞtre dĂ»ment rempli et transmis Ă  adm@aapq.org. Rappelons que le Plan stratĂ©gique 2019-2024 de l’AAPQ prĂ©voit Ă  l’axe 4 de « Renforcer les liens avec le milieu Ă©tudiant ».

27 octobre 2020
L’AAPQ appuie le maintien du site du Royal Victoria dans le domaine public.

Héritage Montréal, les amis de la montagne et l’Ordre des urbanistes se sont associés dans une démarche de sensibilisation auprès du Conseil du trésor du Gouvernement du Québec, démarche à laquelle l’AAPQ souscrit. L’objectif consiste à maintenir l’intégrité du site afin qu’il demeure une propriété publique dans son entièreté. Le Royal Victoria a assumé, en continu au cours des 150 dernières années, des vocations civiques et communautaires qui ont façonné le développement de Montréal et de la société québécoise. L’ensemble institutionnel, géré avec des fonds publics ou provenant du public, constitue en plus un bien collectif emblématique d’une immense richesse historique, architecturale, identitaire et symbolique.

27 octobre 2020
Montréal aura son water square

Le 22 octobre dernier, NIP Paysage, les Services EXP et l’arrondissement Plateau-Mont-Royal ont présenté les détails des aménagements permanents de la place des Fleurs de Macadam. Cet emplacement était occupé jusqu’en 2017 par une station-service et dans les années 50, celle-ci était tenue par le père de Jean-Pierre Ferland, auteur de la chanson Les Fleurs de Macadam.

Lors de la prĂ©sentation, disponible ici, les concepteurs ont prĂ©sentĂ© l’amĂ©nagement proposĂ© dans lequel 50 % de la surface sera vĂ©gĂ©talisĂ©e et oĂą plusieurs zones de rĂ©tention des eaux de pluie seront mises en place, dont un water square. 

Geneviève Quenneville, conseillère en aménagement urbain à la Ville de Montréal a indiqué que les travaux débuteront dès le printemps prochain pour se terminer à l’automne ou l’hiver 2021.

27 octobre 2020
civiliti + Mandaworks (Suède) et SNC Lavalin remportent le concours international de design urbain pluridisciplinaire McGill College, l'avenue réinventée

Le comitĂ© exĂ©cutif de la Ville de MontrĂ©al a approuvĂ© l'octroi d'un contrat de services professionnels pour la conception dĂ©taillĂ©e du projet et l'Ă©laboration des plans et devis pour le rĂ©amĂ©nagement de la place de l'avenue McGill College Ă  l'Ă©quipe laurĂ©ate du  concours international de design urbain pluridisciplinaire. Cette Ă©quipe est formĂ©e de civiliti + Mandaworks (Suède) et SNC Lavalin, en collaboration avec Lasalle-NHC, UDO Design, BiodiversitĂ© Conseil, Lamontagne Consultants et ÉVOQ. Elle a Ă©tĂ© choisie par le jury du concours parmi une sĂ©lection relevĂ©e de cinq finalistes. La proposition retenue, inspirante et ancrĂ©e dans l'esprit du lieu, allie l'urbanitĂ©, le patrimoine et la biodiversitĂ© pour une expĂ©rience piĂ©tonne transformĂ©e.

«  Le rĂ©amĂ©nagement de la place de l'avenue McGill College est un projet d'envergure qui changera l'image du centre-ville. Le concept laurĂ©at permettra vĂ©ritablement de vivre le centre-ville diffĂ©remment.  Avec le renouveau de la rue Sainte-Catherine Ouest et le rĂ©amĂ©nagement de places emblĂ©matiques comme le square Phillips, le cĹ“ur de notre ville sera plus vert, plus agrĂ©able, plus rĂ©silient et plus humain. Bravo Ă  l'Ă©quipe gagnante d'avoir si bien su capter l'authenticitĂ© montrĂ©alaise et de nous proposer un projet qui fera rayonner notre ville », a dĂ©clarĂ© la mairesse de MontrĂ©al, ValĂ©rie Plante.

Rappelons que le projet de transformation de l'avenue McGill College a fait l'objet d'une vaste consultation menée par l'OCPM et d'un exercice de positionnement auxquels plus de 1000 personnes ont participé. De ces démarches a émergé une vision traduisant les besoins et les aspirations de la population. Partant de cette vision, le concept retenu propose de créer une grande coulée verte qui deviendra l'élément distinctif de cette imposante nouvelle place publique. Elle offrira des expériences saisonnières distinctives ainsi que des parcours de déambulation et de découverte à différentes échelles, entre l'Université McGill et le grand escalier de la Place Ville-Marie, avec une ouverture visuelle vers le mont Royal. Le nouvel aménagement prévoit un verdissement intensif, l'intégration de lieux de contemplation et la création d'espaces permettant la détente, afin que les Montréalaises et les Montréalais s'approprient cet espace tout au long de l'année.

Le budget global pour le réaménagement de la place de l'avenue McGill College est de 87,1 M $. Le concept final du projet d'aménagement sera dévoilé en 2021, et les travaux devraient débuter en 2023.

27 octobre 2020
L'Office de consultation publique de Montréal publie son rapport sur le futur quartier Namur-Hippodrome.

C’est au tout début du mois d’octobre que l’Office de consultation publique de Montréal a dévoilé le rapport de la consultation tenue l’hiver dernier sur le futur quartier Namur-Hippodrome. Rappelons qu’il y a un an, le comité exécutif de la Ville de Montréal confiait à l’Office de consultation publique le mandat de tenir une consultation publique sur la vision et les principes de mise en valeur de ce futur quartier qui résultera de la requalification du site de l’ancien hippodrome et des abords de la station de métro Namur.

La vision d’amĂ©nagement soumise Ă  la consultation publique soutient la construction d’un quartier rĂ©silient qui se distingue par l’engagement de la communautĂ© et oĂą la mobilitĂ© durable est au cĹ“ur de l’amĂ©nagement. 

Plus de 2 800 participations ont été enregistrées pendant les diverses étapes de la démarche. La commission a reçu et entendu 135 opinions et pris en considération les quelques 788 répondants au questionnaire en ligne.

Le rapport présente 41 recommandations qui sont autant d’actions à mettre en place pour soutenir la planification et la construction d’un quartier axé sur la transition écologique. Dans le contexte de la lutte et de l’adaptation aux changements climatiques, le désir d’atteindre la carboneutralité, l’adoption de règles d’aménagement et de construction écoresponsables, la dotation de logements sociaux pour répondre aux besoins pressants de l’arrondissement et l’établissement d’une gouvernance qui s’adresse à tous les acteurs du milieu, préoccupent les participants.
 

Pour consulter le site portant sur la consultation
Pour lire le rapport final.

27 octobre 2020
Frederick Todd désigné personnage d’importance historique nationale.

Le gouvernement du Canada a annoncé le 21 octobre dernier qu’il reconnaissait l’importance historique nationale du premier architecte paysagiste professionnel du Canada, Frederick Gage Todd. L’annonce a été faite par le ministre de l’Environnement et du Changement climatique et ministre responsable de Parcs Canada, l’honorable Jonathan Wilkinson.

Frederick Gage Todd a popularisé l’idée de havres de nature au cœur des villes canadiennes. Il a conçu certains des parcs urbains les plus chéris au Canada, notamment le parc Assiniboine de Winnipeg (1904-1906), le parc Bowring de St. John’s à Terre-Neuve-et-Labrador (1912-1914) et le parc des Champs-de-Bataille (plaines d’Abraham) à Québec.

Le gouvernement du Canada, par l’entremise de la Commission des lieux et monuments historiques du Canada, reconnaît les personnes, lieux et événements importants qui ont façonné notre pays afin d’aider les Canadiens et les Canadiennes à se rapprocher de leur passé. En présentant ces histoires à la population canadienne, nous espérons favoriser la compréhension et la réflexion sur les histoires, les cultures, l’héritage et les réalités du Canada passé et présent.

Le processus de désignation dans le cadre du Programme national de commémoration historique de Parcs Canada repose en grande partie sur des propositions du public. À ce jour, plus de 2 150 désignations ont été effectuées à l’échelle nationale.
Rappelons que l’AAPQ reconnaît l’importance de Todd et de son influence depuis déjà plus de 25 ans, car c’est en 1995 que le Conseil d’administration de l’époque a créé les Prix Frederick-Todd qui sont décernés tous les ans par l’Association. Le prix Frederick Todd vise à reconnaître les individus, membres de l’Association et membres du public, qui ont contribué de façon exceptionnelle à promouvoir l’architecture de paysage par leurs projets, leurs publications, leur enseignement ou par leur implication et par la promotion de valeurs soutenant le paysage québécois.

S'abonner Ă