Nouvelles

19 mars 2020
REPORT DE L'AGA

Prenez note que l'assemblée générale annuelle de l'AAPQ qui devait se tenir le 4 avril prochain est reportée à une date ultérieure.
Le conseil d'administration a adoptĂ© Ă  l'unanimitĂ© la rĂ©solutions suivante : Compte tenu de l’invitation de la Direction de la santĂ© publique du QuĂ©bec d’appliquer, dĂšs maintenant, une « distanciation sociale » au sein de la population quĂ©bĂ©coise, il est proposĂ© le 17 mars 2020 de reporter l’assemblĂ©e gĂ©nĂ©rale annuelle de l’AAPQ qui devait se tenir le 4 avril 2020 et d’en informer les membres dans les plus brefs dĂ©lais.


Nous vous invitons à prendre connaissance des différentes consignes de santé publique sur le site internet du gouvernement du Québec.


Merci pour votre compréhension.

19 mars 2020
Stagiaires, vos dossiers d'admission sont attendus pour le 20 avril.

Pour tous les membres stagiaires ayant effectuĂ© leurs examens, complĂ©tĂ© leurs heures de stage et rempli leur carnet de stage, il est temps de dĂ©poser votre dossier d’admission pour devenir membre agrĂ©Ă©. Vous avez jusqu’au 20 avril 2020 pour le faire. Le comitĂ© d’évaluation se rĂ©unira dans les journĂ©es qui suivront.

Contactez Nancy Bond à adm@aapq.org si vous voulez déposer votre dossier.

13 mars 2020
REPORT DU COLLOQUE DU 3 AVRIL

Suite à la directive gouvernementale émise hier concernant les risques de propagation du COVID-19, l'AAPQ annonce que son colloque "Repenser la cour d'école au coeur de son milieu", qui devait se tenir le 3 avril prochain, est reporté à une date ultérieure.

Sachez que votre inscription demeure valide. Nous vous informerons de la nouvelle date retenue, dĂšs qu'il nous sera possible de le faire.

Nous vous remercions de votre compréhension dans les circonstances et nous vous invitons solidairement à vous inforrmer sur les consignes sanitaires énoncées sur le site gouvernemental.

9 mars 2020
Place citoyenne Jean-Lapierre : la Ville de Granby arrĂȘte son choix sur la firme BC2 Groupe Conseil

À la sĂ©ance rĂ©guliĂšre du conseil tenue le 2 mars, les membres du conseil municipal de la Ville de Granby ont approuvĂ© le choix du jury et dĂ©signĂ© le projet retenu du concours d’architecture de paysage pluridisciplinaire visant Ă  imaginer et Ă  crĂ©er la future place citoyenne Jean-Lapierre.  

Huit firmes avaient rĂ©pondu Ă  l’invitation lancĂ©e en juillet dernier par la Ville aux Ă©quipes et aux firmes d’architectes de paysage du QuĂ©bec. Trois d’entre elles ont Ă©tĂ© retenues et invitĂ©es le 1er fĂ©vrier dernier Ă  promouvoir leur projet devant un jury composĂ© d’architectes paysagistes, d’architectes, d’usagers de la place et de membres de diffĂ©rents services municipaux. Des citoyens et des citoyennes se sont Ă©galement prĂ©valus de l’invitation de la Ville Ă  assister aux prĂ©sentations. 


« Le jury a particulièrement été séduit par le caractère innovant du concept d’aménagement proposĂ© par la firme BC2 Groupe Conseil, en collaboration avec CIMA+ et Atomic 3 », souligne M. Robert Riel, maire supplĂ©ant. « Le concept soumis repose sur la mise en valeur du potentiel de verdissement et de biodiversité dans un contexte urbain. Il mise aussi sur la canopĂ©e qui est l’une des qualités actuelles du site et un atout indĂ©niable dans la ville », soulĂšve M. Robert Riel, maire supplĂ©ant. 

3 mars 2020
McGill College, les finalistes sont désignés.

Le jury s'est réuni les 16 et 17 janvier 2020 pour analyser 28 propositions jugées admissibles et désigner cinq équipes finalistes en fonction des critÚres d'évaluation prévus au rÚglement du concours.

La deuxiĂšme Ă©tape consistera pour les finalistes au dĂ©veloppement de leur proposition et Ă  la production d'une esquisse. La prĂ©sentation publique des finalistes au jury aura lieu le 26 mai 2020. Le jury dĂ©libĂ©rera ensuite pour sĂ©lectionner le projet laurĂ©at qui sera annoncĂ© Ă  l’automne 2020.

Les cinq firmes finalistes sont :

Civiliti + Mandaworks
Daoust Lestage
Lemay par LemayLab
NÓS architectes
Provencher_Roy

3 mars 2020
Davantage de reconnaissance pour les concepteurs.

Design MontrĂ©al annonce que la Ville de MontrĂ©al souhaite systĂ©matiquement reconnaĂźtre et mettre en valeur les designers et les architectes derriĂšre les projets de la Ville. Dans la foulĂ©e de l’adoption de l’Agenda montrĂ©alais 2030 pour la qualitĂ© et l’exemplaritĂ© en design et en architecture, la direction gĂ©nĂ©rale de la Ville de MontrĂ©al a Ă©mis une directive visant Ă  nommer, systĂ©matiquement, les concepteurs et conceptrices qui sont derriĂšre les rĂ©alisations de la Ville. Cet encadrement administratif a pour but de :

  • reconnaĂźtre les designers et les architectes concepteurs et conceptrices qui sont derriĂšre les rĂ©alisations de la Ville ;
  • mettre en valeur les talents montrĂ©alais dans toutes les disciplines du design et de l’architecture ;
  • soutenir et rendre visible la dĂ©signation de MontrĂ©al, Ville UNESCO de design.

La mention s’applique notamment Ă  l’égard de rĂ©alisations montrĂ©alaises dans les domaines de l’architecture et l’architecture de paysage, du design d’évĂ©nements, design d’expĂ©riences et interactif, le design d’expositions, le design graphique, le design industriel, le design d’intĂ©rieur, le design d’interfaces numĂ©riques, le design de l’environnement, le design de mode, le design de produits, le design de services et le design urbain.
Il est Ă  noter que cette directive (C-OG-DEV-D-19-001) s’applique dĂšs maintenant Ă  toutes les communications de la Ville de MontrĂ©al ainsi qu’à celles pouvant ĂȘtre modifiĂ©es rĂ©troactivement. 
Les designers et les architectes qui conçoivent des projets pour la Ville de MontrĂ©al sont en droit de rĂ©clamer que leur nom soit mentionnĂ© en lien avec leurs rĂ©alisations. En cas d’oubli, ils peuvent le rappeler Ă  qui de droit en faisant rĂ©fĂ©rence Ă  cette directive. Il est Ă  noter que les concepteurs peuvent aussi demander que leur nom ne soit pas associĂ© Ă  un projet et ainsi conserver l’anonymat.
 

27 février 2020
Au revoir Michael Rosen!

Arbres Canada salue cette semaine le dĂ©part de M. Michael Rosen. M. Rosen quitte la prĂ©sidence de cet organisme au sein duquel il a Ă©tĂ© impliquĂ© pendant prĂšs de 18 ans. Tous s’entendent pour dire qu’il aura laissĂ© sa marque et contribuĂ© au dĂ©veloppement et Ă  la reconnaissance des forĂȘts urbaines Ă  travers le pays.

« Tout au long de ma carriĂšre, j’ai eu maintes fois l’occasion de constater que le pouvoir des arbres Ă©tait trop souvent pris Ă  la lĂ©gĂšre. J’ai frĂ©quemment repris les personnes qui me disaient que les forĂȘts urbaines â€œĂ©taient jolies” et n’étaient lĂ  que pour leur rĂŽle “esthĂ©tique”. À mesure que des articles Ă©taient publiĂ©s les uns aprĂšs les autres sur les bienfaits des arbres en matiĂšre de santĂ©, d’économie d’énergie, de rĂ©duction du crime et mĂȘme de fiertĂ© communautaire, j’ai assistĂ© Ă  un changement chez les gens qui ont commencĂ© Ă  considĂ©rer les arbres comme une part essentielle de leur vie et de la solution Ă  bon nombre de nos problĂšmes. »
Michael Rosen.
 

S'abonner Ă