La mise en place d’un ordre professionnel

Au début des années 70, l’État québécois a décidé de protéger le public dans ses rapports avec les différents professionnels, en raison du déséquilibre à redouter entre le professionnel, d’une part, et son client ou patient, d’autre part. En effet, le premier détient un savoir et peut-être même un véritable pouvoir que le second n’a pas. Souvent, il est ainsi difficile au client ou au patient de juger de la qualité ou même de la pertinence des services qui lui sont proposés ou prodigués.
Pour tendre à un meilleur équilibre, l’État a introduit au Québec un système de règles, d’institutions et de mécanismes qui visent à garantir au public la compétence et l’intégrité des professionnels et lui donnent des recours en cas de problème. Ainsi, en 1974, sont entrés en vigueur ou en fonction une loi-cadre, le Code des professions (Code) et 38 ordres professionnels créés par la loi, avec, pour principale raison d’être, de protéger le public. En 2010, on dénombre, au Québec, 45 ordres professionnels.