Inauguration de la première phase du Parcours des phytotechnologies

Officiellement ouverte en août dernier, les marais épurateurs sont la première des sept stations prévues dans un nouveau Parcours des phytotechnologies, proposé par le Jardin botanique de Montréal. Le Groupe Rousseau Lefebvre a été mandaté pour l’élaboration d’un plan directeur visant à intégrer toutes les formes de phytotechnologies à travers les jardins existants.

Au terme de 10 ans de réalisation, un parcours des phytotechnologies s’inscrira ainsi sur l’ensemble du site. Les plantes vivantes y seront utilisées pour résoudre différents problèmes environnementaux, que ce soit pour épurer l’eau, l’air et le sol, contrôler l’érosion et le ruissellement, restaurer des sites dégradés, capter les gaz à effet de serre et réduire la chaleur et la vélocité du vent.

Ce projet présentant l’expertise québécoise dans le domaine se veut à la fois une démonstration des différentes approches aux professionnels et un site éducatif pour les visiteurs.

L'AAPQ se réjouit de voir l'expertise de ses membres être au service de la grande institution qu'est le Jardin botanique de Montréal.

On peut entendre Michel Rousseau expliquer le projet dans une entrevue réalisée pour l'émission Les années lumières de Radio-Canada.