Production < > Consommation

 

PRODUCTION <> CONSOMMATION

CONCEPTION
MILIEU URBAIN

Lauréat ex aequo
Concours international d'idées YUL-MTL: Paysages en mouvement (novembre 2011)

Client  Ministère des Transports du Québec (MTQ) et mandataire Chaire en paysage et en environnement de l'Université de Montréal (CEPEUM)
Localisation 

Parcours d’entrée de ville de l’autoroute 20 qui relie l’aéroport international Montréal-Trudeau au centre-ville

Architecte paysagistes  Gilles Hanicot, architecte paysagiste
Année de conception 2011

 

le concours

Le concours international d’idées visait à développer des visions stratégiques d’aménagement pour ce corridor de 17 km composé principalement d’infrastructures autoroutières, de quartiers d’habitations, de secteurs industriels et de friches en quête de requalification. À ce titre, il est important de rappeler que la multiplication des projets en cours et à venir ouvre actuellement une fenêtre d’opportunités propice à l’émergence d’une action concertée de planification.

le projet

Le projet Production <> Consommation vise à une densification résidentielle du corridor YUL-MTL par la reconversion des zones industrielles. Le quartier se dote d’atouts pour attirer les développeurs, par le biais d’investissements massifs dans les transports en commun, la création de parcs et d'espaces verts tout au long du corridor.

Nouvelles gares ferroviaires, nouveaux grands pôles de développement TODD Développement de grands parcs, reconversion des industries, densification du logement Développement de zones mixtes et commerciales Nouveaux grands axes de transport en commun, art public Zones de développement écologique, champs d'éoliennes, centrale électrique

secteur Turcot, Angrignon, Montréal Ouest, Pôle Atwater
Le boulevard Angrignon est détourné de son parcours pour alléger les structures de l’échangeur, et désenclaver le quartier Saint-Pierre en facilitant la connectivité nord-sud. Le point d’articulation du secteur repose sur un parc plate-forme au dessus de l’autoroute, à l’intersection du boulevard Angrignon et de la nouvelle bretelle de connexion vers la rue Notre Dame.

Le parc plate-forme joue un rôle primordial pour le secteur, en accueillant une nouvelle gare reliant le quartier au centre ville et à l’aéroport, en permettant un lien piéton, cyclable et routier vers le canal, la cour Turcot et les secteurs du sud. La connectivité entre les quartiers est assurée pour la mise en place d'un réseau de transport en commun cohérent: un grand circuit pour une ligne d’autobus électrique est tracé de part et d’autre du canal, du métro Lionel-Groux jusque Place Saint-Henri.

Un train électrique assure une navette entre le centre ville et l’aéroport. Des arrêts sont prévus à la gare Dorval, aux quartiers Saint-Pierre et Turcot. La falaise Saint-Jacques est réappropriée aux quartiers voisins via le parc plate-forme. Le parc linéaire du canal est créé tout au long des berges coté nord comme coté sud. Le parc linéaire crée une coulée verte qui interconnecte les différents quartiers traversés.

 

L’appropriation des abords du canal par les nouveaux quartiers résidentiels est renforcée par la création de nouveaux parcs contigus au parc linéaire, pénétrant dans les zones résidentielles et même parfois connectant des parcs existants.

  • Aménagement des berges en voirie partagée piétonne/cyclable/autobus électrique. 

  • Dégagement des échangeurs, aménagement d’escapes verts et plantés entre les structures, mise en place d’œuvres d’art publique d’envergure et emblématiques.

Quartier Saint Pierre
 

  • Désenclavement du quartier par son ouverture sur le parc plate-forme de la nouvelle gare Turcot.

  • Création d’une gare sur le trajet ferroviaire de la navette YUL-MTL dans le terrain vacant le long du chemin de fer. Création d’un parc de quartier, implantation d’une zone mixte et de commerces de proximité. Densification des espaces résidentiels.

  • Redéfinition de la connectivité nord-sud entre Avenue Westminster et le parc linéaire le long du canal par le détournement du boulevard Angrignon.

  • Amélioration de la liaison entre ce quartier et le secteur du canal par le prolongement de la rue des Érables par dessus la voie ferrée et la réfection de l’avenue Dollard.

secteur Chabot
 

  • Mise en valeur du patrimoine industriel par la reconversion des bâtiments intéressants en condominiums. Ouverture sur le canal et le parc linéaire.

  • Connexion aux secteurs Turcot, de l`ouest et au centre ville par la ligne de bus électrique.
  • Densification et construction de logements de hauteur importante le long de l'autoroute, exploitation des vue sur le massif du centre-ville.
  • Création d'une zone verte tampon le long des importantes infrastructures autoroutières.
  • Désenclavement du quartier par la réfection des voiries locales sous la structure autoroutière.

 


 

secteur Norman
  • Requalification complète du secteur en zone d'éco-production d'énergie
  • Implantation d'un champ d'éoliennes et de panneaux solaires.
  • Reconversion de l'entrepôt sud en centrale électrique
  • Requalification des lots industriels en échange de droits de développement.

 

commentaires du jury Cette proposition se distingue par l’identification d’une nouvelle filière industrielle qui pourrait être intégrée dans le corridor de l’autoroute 20, soit celle de la production d’énergie renouvelable. Tout en réinventant l’image du parcours, le développement de cette filière permettrait de fournir l’énergie nécessaire au fonctionnement des infrastructures de transport qui s’y trouvent. Pour appuyer cette transformation, la proposition développe une collection d’objets urbains, dont des équipements d’éclairage. Bien que le jury considère les éoliennes comme des marqueurs positifs du territoire, il se questionne sur la faisabilité de ce type d’infrastructure sur l’île de Montréal.

Le jury souligne également l’intérêt des phases de développement proposées pour la planification du corridor. Ces phases de développement mettent en œuvre un programme mixte articulé en trois sections dont deux sont développées dans la proposition : la première insiste sur la présence d’un parc industriel dédié aux énergies renouvelables dans le secteur de la rue Norman et la seconde développe un ensemble urbain à forte densité dans le secteur de l’ancienne gare de triage Turcot et du boulevard Angrignon. Le réalisme des idées proposées pour la mise en œuvre de ce programme de redéveloppement territorial fait parti de l’intérêt du jury pour cette proposition.

Le jury a remarqué que la proposition serait bonifiée par l’approfondissement de la stratégie d’implantation physico-spatiale du programme de développement suggéré. Il serait pertinent de mieux définir les formes urbaines qui traduiraient le programme de développement en un projet urbain inséré dans le contexte montréalais.

références

Gilles Hanicot Architecte Paysagiste