La salamandre Ă  point bleu - aires de jeux et de pique-nique du parc du Mont-Royal

 

LA SALAMANDRE À POINTS BLEUS  -
AIRES DE JEUX ET DE PIQUE-NIQUE DU PARC DU MONT-ROYAL

DESIGN / RÉALISATION
MILIEU PUBLIC - PARC URBAIN

Mérite régional
Concours d'Excellence de l'Association des architectes paysagistes du Canada (AAPC), 2010

Client  Ville de Montréal, Direction des grands parcs et du verdissement 
Localisation  Parc du Mont-Royal, Clairière du Lac aux Castors, Montréal
Architectes paysagistes  

Groupe Cardinal Hardy
design/conception :
Bao-Chau Nguyen
chargées de projet : Isabelle Giasson et Michèle Gauthier
équipe : Marie-Ève Parent, Marie-Claude Séguin, Suzanne Rochon, Guillaume Vanderveken, Yannick Roberge
design graphique : Brigitte Binet

Ville de Montréal 
Wendy Graham

Conseillers professionnels

Teknika-HBA
ingénieur forestier : Denis Marcil

Artiste Gérard Dansereau
Entrepreneurs

Entrepreneur : Ventec / Tony Scirocco

Année de conception 2007-2008
Année de réalisation 2008-2009
Coût de réalisation et construction  1,7M $
Superficie le site d’intervention occupe 0,86 hectare soit plus ou moins 50% du secteur des «glades», la Clairière et moins de1% de la superficie totale du parc (2,1 acre – 8600m²).
Principaux matériaux  Muret de béton coulé en place, surface de béton en agrégats exposés, surface en platelage de bois, surface caoutchoutée, gazon en plaques, paillis de cèdre, acier inoxydable, sable

  

le site

Bénéficiant d’un achalandage de plus de trois millions de visiteurs par année, le parc du Mont-Royal à Montréal est conçu par Frederick Law Olmsted dès 1874. Malgré l’évolution du parc, on retrouve encore aujourd’hui l’essentiel du plan d’origine. Pour reconnaitre son caractère unique, le gouvernement du Québec lui a récemment conféré le statut d’arrondissement historique et naturel. En vertu de cette reconnaissance patrimoniale, une dizaine d’organismes municipaux et provinciaux doivent entériner le projet qui comporte quatre volets :

  1. Une aire de jeux élaborée à partir d’une thématique propre au mont Royal;

  2. Une aire de pique-nique dans une plaine gazonnée, rassemblant une trentaine de tables;

  3. Le réaménagement de chemins et sentiers visant à retrouver les percées visuelles Olmstediennes;

  4. Une gestion paysagère renouvelée misant sur les caractéristiques forestières du lieu.

thème

L’essence du projet repose sur la conception de l’aire de jeux qui s’articule autour d’une référence animalière. La salamandre à points bleus, amphibien du mont Royal, a été retenue comme thématique et élément vedette dans l’organisation des appareils et composantes de l’aire de jeux. Des équipements de jeux innovateurs, incluant des jeux d’eau, s’insèrent dans la silhouette de la salamandre sortant de terre ; ils incitent les enfants à jouer autrement tout en favorisant un développement moteur, cognitif et social. Dépassant la simple prise en charge d’un site patrimonial, le projet met en valeur l’apport thérapeutique de cet espace vert de grande envergure dans la ville.

concept

L’ensemble s’est développé au travers de deux niveaux de lecture distincts, un plan vertical qui vise une intégration toute en nuances à l’environnement, et un plan horizontal en contraste avec la nature, proposant une silhouette de salamandre et des couleurs vives. Les couleurs neutres et discrètes des appareils viennent se fondre en superposition au décor Olmstedien.

L’aire d’intervention, limitée au minimum pour réduire l’empreinte écologique, privilégie une sélection de matériaux naturels qui permettent la percolation de l’eau dans le sol. En bordure de la clairière, un corridor écologique reliant deux noyaux primaires du réseau écologique local, a fait l’objet d’une plantation indigène dans un effort de régénération des sous-bois.

parcours des Droits de l’enfant

Sur cette toile de fond insolite, l’architecte paysagiste a conçu et réalisé un parcours des Droits de l’enfant qui se traduit par des stations didactiques.  Ces plaques invitent le public de tout âge à découvrir des droits garantis aux enfants par la Convention internationale des droits de l’enfant.

 

consultations publiques

Pour préparer les consultations publiques, l’architecte paysagiste a coordonné l’élaboration de trois affiches, deux dépliants, un questionnaire et une présentation PowerPoint. Près de 200 personnes ont participé aux séances d’information et aux activités de consultation. Les participants ont endossé les propositions de réaménagement de ce projet.

Construit sur une période de 16 mois, ce projet de 1.7M$ reconnaît la valeur emblématique et symbolique de la montagne.  L’inauguration, ayant été réalisée avec la participation d’un groupe scolaire et d’élus, a contribué à la promotion de la profession et à celui des droits de l’enfant.

références
 

crédit photo

Cardinal Hardy
Ville de Montréal

Marc Cramer, Bao-Chau Nguyen et GCH