Étude pour un modèle de villégiature écologique et communautaire - Modèle de développement durable

 

ÉTUDE POUR UN MODÈLE DE VILLÉGIATURE
ÉCOLOGIQUE ET COMMUNAUTAIRE

ÉTUDE ET CONCEPTION: NOUVELLES ORIENTATIONS
MILIEU VILLÉGIATURE

Mérite régional
Concours d'Excellence de l'Association des architectes paysagistes du Canada (AAPC), 2011

Client  MRC des Laurentides et Ministère des Ressources naturelles et de la Faune
Localisation  Lac de la Sucrerie, Municipalité d'Amherst, MRC Laurentides, Québec
Architectes paysagistes   Groupe Rousseau Lefebvre:
chargé de projet: Daniel Lefebvre
, architecte paysagiste senior associé
étude et rédaction: Daniel Cyr, architecte paysagiste senior et urbaniste
conception: Robert Lapalme, spécialiste en écologie aquatique et Marie-Claude Richard, biologiste, Martin Faubert, designer et géographe et François Ménard, technologue en architecture
Collaborateurs architecture: Smith Vigeant Architectes


contexte
Le modèle actuel de villégiature appliqué au milieu montagneux boisé et au bord des lacs, entraîne le morcellement foncier, la destruction des écosystèmes et la banalisation des paysages naturels. Les problématiques majeures, issues d’un mode de développement traditionnel, tels que les déblais-remblais massifs et la déforestation, provoquent le ruissellement et la sédimentation, une augmentation de l’eutrophisation et de l’apport de phosphore dans les lacs ainsi que la destruction des milieux naturels.

En collaboration avec le Ministère des Ressources Naturelles et de la Faune (MRNF), la MRC des Laurentides a mandaté le Groupe Rousseau Lefebvre pour développer un modèle conceptuel de villégiature plus performant sur son territoire, en privilégiant une approche écologique et durable.

Nos professionnels, avec les partenaires du milieu, ont proposé des concepts d’aménagement axés sur un développement de villégiature écologique et communautaire. Il s’agit ici d’une avancée dans la planification durable en milieu lacustre et forestier comparativement au mode individuel de lotissement puisqu’on y intègre toutes les données et complexités d’un projet de développement.

L’aménagement du site s’est traduit par un lotissement écologique afin de préserver le caractère intrinsèque du milieu, conserver la végétation naturelle,  interconnecter les espaces verts, prévoir des accès collectifs au lac, rationaliser les aires dédiées aux véhicules et concevoir des aménagements plus écologiques et économiques.

 

Nos collaborateurs ont réfléchi sur les typologies architecturales et d’habitation pour accroître la performance environnementale. Un mode de gestion en copropriété avec la municipalité et des habitations regroupées dans des secteurs de faible impact ont ainsi été esquissés.

 

Pour augmenter l’efficacité environnementale et économique, des systèmes de traitement des eaux usées collectifs ont été proposés. Quant aux méthodes de gestion des eaux de ruissellement recommandées, celles-ci visent à optimiser l’efficacité du site en matière de rétention, de filtration et d’infiltration. Le cadre réglementaire pour la gestion des chantiers de construction a aussi été évalué pour adapter les travaux et les périodes en fonction des éléments naturels en place.

L’étude a su proposer une approche d’aménagement durable qui allie à la fois les dimensions économique, écologique et sociale, afin d’initier la création d’une communauté autour d’objectifs communs de préservation de milieux naturels.

Le modèle de villégiature écologique et communautaire développé par notre firme démontre, aux promoteurs, décideurs et citoyens, l’amélioration significative du bilan environnemental et le bien-fondé d’une telle avenue de développement. Il fait ressortir la faisabilité et la viabilité d’un projet. Celui-ci peut être adapté pour une diversité de clientèles, de milieux, d’échelles et autres territoires.

La démarche conscientise les partenaires à une planification écologique, invite à la responsabilisation environnementale et propose un mode de gestion répondant aux préoccupations sociales. Le mandat confié au Groupe Rousseau Lefebvre afin de développer un modèle conceptuel pour l’élaboration et la faisabilité d’un projet écologique et communautaire de villégiature en milieu lacustre et forestier a permis aux architectes paysagistes de démontrer tout leur savoir-faire, leur sens de l’innovation et leur leadership exemplaire comme intégrateurs de toutes les expertises combinées.

références

Groupe Rousseau Lefebvre