Aménagements et insertions thématiques, Centre administratif d'Hydro-Québec (secteur ouest)

AMÉNAGEMENTS ET INSERTIONS THÉMATIQUES, CENTRE ADMINISTRATIF D’HYDRO-QUÉBEC (SECTEUR OUEST)

PROJET DE DESIGN – RÉALISATION:
 NIVEAU PARAPUBLIC – MILIEU URBAIN

1er Prix
Concours provincial sur invitation en collaboration avec l’artiste pour le programme de l’intégration des arts à l’architecture et à l’environnement (1%)

 

Client  Hydro-Québec

Titre de l'oeuvre Une pause à la rencontre des courants
Architectes paysagistes  Élise Beauregard,Arbour Berthiaume Beauregard (ABB)
Artiste  Francine Larivée
Architecte  Lemay & Associés
Localisation  Montréal, Canada
Année de conception 1991
Année de réalisation  1992-1994
Coût de réalisation  $ 1 200 000
concept

 

Pour ce projet, la thématique conceptuelle développée s’est basée sur le thème de l’eau(en tant que source poétique), l’eau qui est la ressource physique qu’exploite cette entreprise nationale d’électricité. Notre mandat consistait à créer des espaces-paysages de contemplation, des bassins de rétention, une cour à matériaux et un stationnement. Près de l’entrée principale, des modulations de sol symbolisent l’onde qui s’estompe peu à peu, pour laisser place à une " plaque sculpture " dont le dessin est formé d’une multitude de pierres arrondies comme les galets que parsèment la grève. 

Ce jardin minérale de 84 m2 est réalisé à l’aide de pierres fixées dans le mortier, une technique particulière aux jardins français et italiens, qui permet ici de créer l’image de la coupe transversale d’un immense coquillage évoquant la mécanique des fluides. La caractéristique fondamentale de l’œuvre est de traiter par une narration picturale, qui joue à plusieurs niveaux, un espace traditionnellement réservé à l’objet de la sculpture.

"La notion d’art public s’est au Québec progressivement imposée au cours des quinze dernières années dans le cadre de la politique de l’intégration des arts à l’architecture du Gouvernement du Québec. Le travail de collaboration faite entre les différents créateurs et créatrices c’est-à-dire, artistes, architectes du paysage, architectes du bâtiment pour le projet du centre administratif d’Hydro-Québec est un bel exemple d’une pratique donnant une œuvre d’art d’une qualité exceptionnelle. De cette collaboration, je vous en remercie cordialement au nom de toute l’équipe de l’intégration des arts à l’architecture.

De plus, j’aimerais vous souligner que j’ai fortement apprécié votre capacité professionnelle de faire que votre oeuvre d’architecture de paysage soit non seulement une célébration de la nature mais aussi une animation liant nature, architecture et œuvre d’art et ce avec des moyens financiers limités. Votre préoccupation à l’art actuel m’invite à vous souhaiter d’autre collaboration avec des artistes."

Ghislain Papillon, arch.
Secrétariat de l’intégration
des arts à l’architecture

Publication

L’Intégration des Arts à l’Architecture et à l’Environnement Bilan 1993-1994 . Gouvernement du Québec, 1994

Référence

Élise Beauregard