PANEL Compagnons du paysage : les acteurs du tourisme | Quelle est l’importance des paysages pour les touristes ?

Catégorie: 
TOURISME

Présentation de Alexander Reford, directeur général des Jardins de Métis, président de l’Association touristique de la Gaspésie, membre du conseil d’administration de la Commission canadienne du Tourisme, dans le cadre du congrès AAPQ 2014 sous le thème Tourisme + Paysages qui eut lieu les 4 et 5 avril 2014 au Centre des sciences de Montréal.

M. Reford parle de l’importance des paysages comme « produit d’appel » et les initiatives qui sont menées par les différentes Associations touristiques régionales au Québec pour les protéger et les promouvoir. Les bons coups réalisés par les ATRs et leurs partenaires révéleront le potentiel unique de nombreux lieux non aménagés à travers le Québec. La présentation permet aussi d’aborder les notions de planification stratégique en matière de tourisme et de revenir sur l’exemple des Jardins de Métis afin d’illustrer les retombées économiques liées au paysage et au tourisme.

Historien de formation, Alexander Reford est titulaire d’une maîtrise en histoire des universités de Toronto et d’Oxford. En 1995 il a pris la direction des Reford Gardens (Jardins de Métis). Arrière-petit-fils d’Elsie Reford, créatrice des jardins, Alexander Reford est le directeur des Amis des Jardins de Métis, organisme sans but lucratif fondée en vue de l’acquisition des Jardins par le gouvernement du Québec, en 1995. Sous sa gouverne, une rénovation exhaustive des jardins et des bâtiments historiques situés sur la propriété a été accomplie. Alexander Reford est le cofondateur du Festival international des Jardins, dont la première édition a eu lieu en 2000, la première manifestation marquante en Amérique du Nord dans le domaine de la conception de jardins. Les jardins de Métis sont également devenus, en 2002, un chef de file dans la protection de la nature, lorsque les responsables de l’association se sont lancés dans la préservation de zones longeant le fleuve Saint-Laurent et dans la création d’un parc écologique sur les rives de la rivière Métis.